•   Aujourd'hui, retournons à nos valeurs sûres avec le chemisier 112 du magazine Burda de septembre 2012, donc j'avais déjà réalisé le chemisier 118 de mémé Lucienne. Là on s'est recentrée sur une couleur unie puisqu'on a utilisé le deuxième coupon de twill de coton fin Stragier coloris Zéphyr qui était alors en soldes à 8 euros, c'est très joli, ça se coud bien et c'est un poil rèche sur la peau, j'imagine que ça s'assouplira au fil des lavages.

    Chemisier Burda

    112 Burdastyle 09/2012

      Bubu propose 4 déclinaisons de ce modèle, chacune ayant son petit caractère. J'avais d'ailleurs réalisé la variante 114 pour Charline il y a six ans (no comment à part que oui, c'est le même patron mais sans les pinces).

    Chemisier BurdaChemisier BurdaChemisier Burda

     

    111 /113 /114 Burdastyle 09/2012

      J'ai coupé une taille 40 en haut, 42 en bas, et remonté la taille de 2cm. Je me suis également enfin rentrée dans le crâne que j'avais la base des épaules pentue et que j'aurais beaucoup moins de problèmes d'encolure qui tire et de plis obliques sous la poitrine si je l'ajustais systématiquement sur les patrons avant de coudre. Ce que j'ai fait avec cette chemise Burda, en donnant au pif 0.75cm à chaque épaule au niveau du cou et en allongeant les pièces de col en conséquence. Le col est même un peu trop large maintenant, moi qui déteste pourtant être serrée à cet endroit. J'ai aussi abaissé le haut de la pince poitrine d'1cm. Après couture, j'ai remonté le bas des entournures de ce que je pouvais soit 0.5cm, car elles sont placées très basses sur ce modèle. J'ai raccourci les poignets à 3cm et c'est très bien ainsi. J'ai également remonté le bas de 3cm + dessiné une petite échancrure sur les côtés.

    Chemisier Burda

      J'ai été jusqu'à utiliser la Vlieseline préconisée, soit la G700 pour les poignets, et la G785 pour le col et pied de col extérieurs uniquement parce que j'ai lu trop vite. En effet Burda préconisait de thermocoller le col du dessous et le pied de col extérieur avec la G700 (plus ferme), et le reste avec les G785 (plus souple), et je ne suis pas sûre de comprendre la logique qui sous-tend cela, car je préfère l'aspect du "toutes parties entoilées au dessus". Bref, comme mon pied de col de dessous n'était pas du tout entoilé, j'ai m'y reprendre à deux fois pour finir sa couture proprement. J'ai utilisé un lot de petits boutons trouvé à un vide-grenier l'an dernier pour 50cts.

      La chemise a été portée en mode renfroqué quelques jours avant de prendre les photos, comme ça bah, vous voyez comment le tissu réagit à la vie.

    Chemisier Burda

    J'ai oublié de boutonner le 3eme bouton, comme ça on voit que la carrure ne tire pas :-P
    Sinon, j'ai l'impression d'avoir un poil trop de matière sur le devant de la tête de manche mais ça s'estompera peut-être au premier lavage.

    Chemisier Burda

    Chemisier Burda

    Point tissu dont l'endroit est un peu plus clair que l'envers.

      Photos avec un test de (mini?)jupe en restauration (rétrécissement du bord cote à la taille pas encore fait au moment des photos) :

    Chemisier Burda

    Chemisier Burda

    Chemisier Burda

    Ah, cette coupe de cheveux qui ne ressemble plus à rien...

      La chemise est confortable, ample et habillée à la fois, et ça me fait bien plaisir de m'être cousu un vêtement dont j'avais vraiment besoin, et d'avoir employé un patron que j'avais un peu oublié après avoir voulu le coudre pendant longtemps. Les patrons qu'on retrouve et qu'on trouve toujours aussi beaux, tel sont les moments de grâce que Burda a à vous offrir.

      La semaine prochaine, on reparlera de mes épaules, de mémé Lucienne, de don et de contre-don ainsi que de Mélilots vertes.


    13 commentaires

  •   Il y a une dizaine d'années-instagram, une discorde éclata sur la blogaux couture à propos  de la (non)existence du patron de base universel* que des créatrices se refilaient à l'occasion d'on ne sait quel rite initiatique, et qui justifiait les similitudes les plus troublantes entre deux patrons de marques différentes. On avait réclamé en vain d'autres croisements qui prouveraient la prétendue étendue, et donc l'acceptabilité de cette pratique. Patience est mère de toutes les vertus et aujourd'hui, je vous l'annonce solennellement, mes certitudes ont été chamboulées.

      On connaît déjà Bianca de Make My Lemonade, patron PDF gratuit sans pour autant être libre de droits de blouse en T 36-46 proposé sur le blog de la pétillante marque en février 2015, que j'ai cousu parce que  la forme insolite de son emmanchure m'avait intriguée. On connaît moins Éléonore, Marthe, Sixtine, Louison, patrons papier vendus au prix plancher de 17 euros par Le Laboratoire Familialenseigne créée par la société Madame Ophélie David-Pastré en juillet 2016. Je serais probablement passée à côté de sa contribution à un vestiaire élégant et simple si je n’étais un beau jour de janvier 2017 tombée sur ce cliché instagram (depuis supprimé) :

    Bosbes en Quackgrass

     Hey, salut vous, on se serait pas déjà vus quelque part ??
    C'est... comme une invitation à découvrir votre cabinet de curiosités ;-)

      L’achat des patrons Louison, Éléonore et Sixtine précéda de peu la rédaction de ce billet rappelant à toutes fins utiles les mérites du tuto couture gratuit et de la dignité. J'avais le vague espoir de pouvoir ainsi signifier les irrégularités détectées sur un mode non accusatoire afin que le message puisse parvenir en douceur aux parties intéressées tout en gardant ses vertus didactiques. Vœu pieux ; voilà  un an et demi que je bouffe du pop corn en me demandant laquelle des clientes du LF sortira la première de la transe collective des #élégante #raffinée #gracieuse #douce #féminine #évidente #intemporelle #indispensable #délicieuse #délicate #distinguée pour se rendre compte de ce qu'on lui sert.

    Bosbes en Quackgrass

    Bosbes en Quackgrass

    Bosbes en Quackgrass

    Superposition Éléonore LLF T42 / Bianca MML T42 (cliquer sur l'image pour agrandir)
    Les superpositions de Louison, Marthe et Sixtine sont à l'avenant, images sur demande.

      J’en serais restée à ce hate read de bon aloi si je n'avais aperçu le plan de coupe familier de deux nouveaux modèles estampillés Laboratoire Familial dans le livre Petits hauts sorti le mois dernier aux éditions Mango : Apolline et Valentine.

    Bosbes en Quackgrass

    Apolline

    Bosbes en Quackgrass

    Valentine
    (pas d'équerrage à l'ourlet et côté devant plus long que le dos de 3cm, est-ce là le niveau de professionnalisme requis pour être édité chez Mango ?)

    Bosbes en Quackgrass

    Superposition Apolline LLF T42 / Bianca MML T42 (la continuité des crans m'achève à chaque fois)

    **********

      Contacté au sujet de ces troublantes superpositions, Le Laboratoire Familial m’assure que le modélisme est bien réalisé au sein de son atelier et que les similitudes remarquées entre ses modèles sont normales voire relèvent de l’évidence. L'identité des tracés avec le patron Bianca n’est pas abordée malgré une question directe et réitérée à ce sujet, comme si un tel phénomène ne semblait ni surprendre ni indigner la gérante.  
       En tant que cliente, j’ai assez mal pris que la légitimité de ma question soit ainsi ignorée et de me voir en retour alléguer des intentions de diffamation. Au cas où ces similitudes relèveraient d'un accord commercial exprès, écrit et préalable (pour reprendre les mentions légales du site MML), il serait plus simple et élégant de l'admettre sans détour, non ? Et au cas où ce ne serait pas le cas, j'attends en réponse un peu plus de pédagogie que le truisme selon lequel ces coïncidences relèvent de l'évidence.
       En tant que modéliste amatrice qui se tient un peu au courant du fonctionnement des petites structures d’édition de patrons, je sais que le modèle dominant est celui d’une base élaborée d’après un tableau de mensurations propre à chaque marque et qu’il y a donc peu de chance que des gabarits de base de marques différentes se superposent parfaitement.
       En tant que personne alphabétisée ayant parcouru la bibliographie en langue française à ce sujet, je sais qu’un patron de base est chaque fois retravaillé pour correspondre au style du modèle dans sa globalité. Il y a peu de chances que des patrons de qualité se caractérisent par un ensemble de points névralgiques (ampleur, tracés d’entournures et d’emmanchure, emplacement et volume des pinces poitrine, etc.) chaque fois similaires.
       En tant que femme blanche trentenaire hétérosexuelle cisgenre sans enfant née française, euh... ben là j’ai rien à déclarer.

    **********

      Également contacté uniquement pour m'assurer de la composition 100% citron de Bianca, Make My Lemonade me confirme que ce patron est une pure création de leur pôle modélisme, comme tous leurs patrons.

      Les Conditions Générales de Vente du site Make My Lemonade précisent :
    « L’attention de l’Acheteur est particulièrement attirée sur le fait que les Patrons de Couture et l’ensemble des éléments qui composent le Patron de Couture, commercialisés sur le Site, sont protégés par le droit d’auteur (loi du 11 mars 1957 et loi du 3 juillet 1985, codifiées dans le Code de la Propriété Intellectuelle).
    Toute utilisation commerciale du Patron et des éléments qui composent le Patron Couture est INTERDITE.

    **********

      Puisque que je me suis engagée vis-à-vis du Laboratoire Familial à modérer autant que possible l'éventuel caractère désobligeant de mes propos, analyses, questionnements et leçons de morale s'arrêteront ici car je me sens au bout de ma bienveillance à l'égard de cette société. J'espère au moins avoir contribué à sauvegarder son précieux temps de création en vous informant de la réponse qui vous serait faite si vous vous étonniez des similitudes relevées. Je me garderai d'insulter votre intelligence en vous indiquant quelles conclusions en tirer. 

      Merci de votre attention.

    *PBU, ou  worldwide copyleft versatile pattern

    PS :  Rappelons si besoin était au Laboratoire familial l’existence de l’article 6, I, 4° de la loi 2004-575 du 21 juin 2004 :
    “Le fait, pour toute personne, de présenter aux [hébergeurs du site] un contenu ou une activité comme étant illicite dans le but d’en obtenir le retrait ou d’en faire cesser la diffusion, alors qu’elle sait cette information inexacte, est puni d’une peine d’un an d’emprisonnement et de 15 000 EUR d’amende.”

    PPS : je me permets de "regrammer" les clichés suivants qui me semblent dignes d'intérêt dans le cadre de ce billet (je ne possède pas les patrons cités)

    Pourquoi tu m'appelles Janine alors que j'm'appelle Thérèse ?
    Honorine par @littleaeshop

    Pourquoi tu m'appelles Janine alors que j'm'appelle Thérèse ?
    Florence par @thewomaninparis

    Pourquoi tu m'appelles Janine alors que j'm'appelle Thérèse ?
    Salomé par @ma_petite_canette

    Pourquoi tu m'appelles Janine alors que j'm'appelle Thérèse ?
    Gabrielle par @corneliadixit

      D'où le PPPS : il me semble que la rencontre du patron Bianca et des patrons suivants de LLF serait très susceptible de mettre en évidence de telles similitudes de tracés :
    - Honorine
    - Florence
    - Gabrielle
    - Scarlett
    - Salomé
    - Jane
    - Grace
    - Charlotte
    - Suzanne
    - Bertille
    - Anoushka
    N'hésitez pas à me contacter si vous êtes en mesure de m'apporter votre aide pour confirmer ou infirmer ces impressions.


  •   C'était un dimanche, je m'ennuyais comme un rat mort au travail et avais décidé de faire un tour de répertoire des dernières sorties de patrons pour nourrir la base de données de T&N. Et vlà-ty pas que je tombe sur le matricule 4809 chez Lekala :

    Le dialogue des Carme - épisode 2

    Ben heu, je propose Carmelita.

      Je me suis marrée toute seule parce qu'on avait l'inverse de cas précédemment exposés sur ce blog : design très similaire à celui de la blouse Carme de Pauline Alice (je parierais sur le "directement inspiré de" mais ne suis pas dans la tête du personnel de Lekala (Edit : le patron a bien été construit d'après une photo de la blouse Carme qui avait remporté un des concours régulièrement organisés par la marque pour choisir le style de son prochain patron)) et pourtant pièces de patron conçues différemment sans l'ombre d'un doute, à en voir l'aperçu disponible sur la page de présentation.

      Ainsi, sur la blouse Lekala :
    - le plastron s'évase sur le côté en haut
    - les épaules sont plus longues
    - le col est plus dégagé et
    large

    - les manches sont plus larges avec une tête plus plate
    - les pinces poitrine sont plus basses

    - il y a des pinces dos
    - la hauteur taille dos-encolure est plus grande
    - l'échancrure du bas est moins marquée

      Je voulais justement refaire une blouse Carme en poursuivant l'ajustement de la carrure et les épaules (je porte la première régulièrement, mais tendre les bras vers l'avant ou fermer le bouton du haut m'arrache parfois un grognement), je me suis donc mise en quête d'une liasse de feuilles à recycler et ai imprimé le patron Lekala à ma taille : TP=92  TT=72  TB=103  THanches complètes=107 (au pif car pas de mètre ruban sous la main, après révélation du mystère de la hanche complète) h=173, taille haute, largeur poitrine augmentée (y disent poitrine mais en fait c'est plutôt carrure devant, on ne peut pas faire d'ajustement pour poitrine forte ou menue).

      Les explications sont en anglais, et vu que ma dernière patte polo doit justement remonter à la Carme, j'ai peu goûté les variations de nomenclature des pièces (parfois encore en russe sur le patron, les petites pièces sont appelées de manière différentes selon les endroits, du genre "sleeve stripe / sleeve decorative tab" "short placket / left placket" - "long placket / placket upper" (plaquette de beurre ?). Va te concentrer sur les explications non illustrées ensuite... 

    Le dialogue des Carme - épisode 2

      Mais bon, 2.56€ sont le garant d'une indulgence qui a opéré sans trop tarder. Une fois compris quelle pièce devait être coupée en double, une patte honorable est sortie de là.

    Le dialogue des Carme - épisode 2

    Oui, j'ai crisé en voyant le dos du patron tel quel.

      Voulant éprouver dans ma chair toutes les différences de seyant par rapport à Carme, je n'ai rien modifié a priori sur le patron, n'ai pas fait du toile et ai du corriger plusieurs points une fois un premier montage de la blouse fait (globalement, ce patron présente les excès inverses de Carme):
    - retrait de 2cm de circonférence buste à hauteur du bas de l'entournure.
    - retrait d'1cm de circonférence du haut des manches.
    - milieu col dos ramené 1cm plus bas dans le dos (d'où quelques petites fronces visibles)
    - abaissement de 0,5cm de la pente épaule, ajout d'une pince épaule dos, retrait d'1cm au côté de l'épaule devant et ajustement des entournures devant et dos en conséquence.
    - ajout d'une "fausse" couture au dos pour fondre cette pince épaule dans la pince dos.

    Le dialogue des Carme - épisode 2 

    Rendu satisfaisant mis à part le col qui du coup rebique en arrière.

      Je suis contente d'avoir cousu le gilet rose dernièrement car ses larges manches accueillent sans broncher les manches retroussées de Carmelita. Je trouve les brides de manches sont un peu trop longues et l'encolure un peu trop large, et le dos n'est pas encore tip top même si convenable. Je pensais que j'allais préférer l'arrondi du plastron de Carme, mais finalement j'aime autant chacun d'eux.

    Le dialogue des Carme - épisode 2

    Le bord côte annonçait subtilement la transition vers la période beige-taupe.

      Pour conclure, cette blouse a le look et le confort que le rendu des photos de promotion de Carme sur Pauline Alice donnaient à espérer, et que je n'avais pas trouvé dans la version que j'avais cousue. Je ne sais pas s'il y a une morale à cette histoire, si ce n'est connais-toi toi-même et qu'il n'existe pas de patron magique qui fera ce boulot à votre place.

    Le dialogue des Carme - épisode 2


    10 commentaires
  •   Althea m'ayant prêté son patron de jupe Anémone à la dernière soirée tricot, je me suis occupée de sa confection sans tarder. L'avantage d'arriver 5 ans après la sortie du patron, qui n'a pas été réédité, a été de faire le tour des réalisations et d'en tirer la conclusion que la version à basque d'Anémone mettait joyeusement en valeur les popotins charnus combinés à des tailles hautes et assez marquées. Ça vous dit quelque chose ?
      Certes, à voir les versions sur lesdites morphologies, je pouvais aussi prévoir que le haut d'Anémone m'arriverait sous les nibards et le bas à mi-cuisse, mais c'est justement ce qui me plaisait.

    Le parti basque
      Un tissu souple de poids moyen est recommandé, et constatant le rendu bien défini de ma version test en wax, j'ai préféré employer un petit coupon de velours noir à fines rayures plutôt que le brocard de polyester que j'avais initialement envisagé, trop mou. Ce coupon de velours avait été acheté le jour de la fermeture de De Gilles et je me suis aperçue au moment de placer les pièces de patron que le droit-fil est en fait perpendiculaire aux rayures, et que le tissu est légèrement stretch dans le sens des rayures. Comme il était hors de question de les orienter horizontalement, j'ai donc pris mes précautions lors de la couture, notamment en garnissant de ruban droit fil la couture côté des basques.

    Le parti basque

    La fermeture est bleu marine mais ça n'se voit pas.

      J'ai cousu la taille 42 (TT=76 TH=102, pour des de mensurations TT=73 TH=104) comme sur la version test. Je voulais initialement retirer 1 ou 2cm à la taille et me suis ravisée en prenant en considération l'épaisseur du velours. 

    Adhésion tardive au parti basque

    La c'est le poids de la vie qui tire sur mon côté droit.

      Comme je trouvais sur la version test que les marges à 1,5cm contrariaient l'arrondi de la couture côté des basques, j'ai réduit toutes les marges de coutures d'assemblage à 0,7cm. J'ai également modifié légèrement le pan milieu devant afin de le galber un peu en bas car je trouvais ses côtés trop droits. Après différents tests (cf. photos ci-dessous), j'ai ôté 1cm de hauteur en haut.

    Adhésion tardive au parti basque

    taille-3 bas+3,5 / taille+1,5 / taille-1 (version choisie)

      Je me suis toujours demandée sur les photos d'Anémone si les gens ajustaient le joli volant pour le faire gonfler avant la photo ou non, donc je précise que je n'ai pas pris de précaution de réajustement particulier en prenant les clichés. Ils ont même été pris après 8 jours de port successifs, ce qui explique les rides d'expression et que la taille se soit un peu détendue.

    Le parti basque

      Je n'ai pas doublé la jupe par flemme et par manque de tissu adéquat, et le haut de la jupe est terminé par un simple rempli. Ce sera peut-être à venir puisque le devant de la jupe forme un bec lorsque je marche. Mais bon, dans la mesure où j'ai déjà vécu pire dans ma jeunesse avec une robe chasuble en velours encore plus courte, je ne suis pas trop pressée.

    Adhésion tardive au parti basque
      J'ai gardé la longueur initiale alors que je fais 5cm de plus que la stature prévue. J'ai l'habitude d'exposer mes cuissots donc tant qu'elle passe le test du pack de six ce ne sera pas un problème, mais comme j'aime son côté carré, je trouve que le modèle gagne plus à être raccourci qu'allongé. Le port du collant opaque est toutefois à propos ; un rhume de fouffe est vite arrivé.

    Le parti basque

    Là c'est quand je noue les lacets de mes mocassins

      Parlons maintenant du confort : j'ai été très agréablement surprise du maintien procuré par la jupe, sans aucune impression d'être sciée en deux, peut-être aussi parce que j'ai choisi la taille au dessus de mon tour de taille. Elle s'est presque un peu trop détendue et c'est en fait la zone sous la taille qui est un peu oppressant en cas de dilatation abdominale. J'ai également été agréablement surprise du rendu de la jupe : sachant qu'elle avait été estimée trop "bancale" par la marque pour faire l'objet d'une amélioration, je m'attendais à y trouver des défauts évidents, et en fait non. Pour moi, le défaut principal de ce modèle reste que : in pusillis natibus, Anemone triste.

    Adhésion tardive au parti basque

    Elle fait bizarre cette photo hein ?

      Et vousse, vous avez fleuri des Anémones ? Les avez-vous beaucoup portées, comment ont-elles vieilli ?


    20 commentaires
  •   Ce coupon-là n'aura pas eu l'occasion de compter les moutons sous le lit : c'est le sweat "antique rose marl" (260g/m2) de Lebenskleidung (épuisé). Je savais que voulais couper un gilet dans le mètre acheté en soldes, mais j'avais au moment de la commande tergiversé avec l'échantillon de bleu, rebaptisé a posteriori "bleu Ponyboy".

    Stay Pink

    Ponyboy en train d'être chou dans The Outsiders

      Le patron utilisé est le sweat 6A du Burda Couture facile A/H 2010 en taille 40.

      Heureusement que la laize fait 175cm, car j'ai du ruser pour caser toutes les pièces dans le mètre linéaire qui s'était légèrement rétracté après lavage, d'où la présence d'un gousset sous le bras gauche. La capuche n'a pas pu être coupée, ce que j'ai d'abord regretté et puis rapidement plus du tout tellement on s'en fout d'avoir une capuche dont on ne se sert pas et qui fait un poids mort dans le dos et une bosse sous le manteau. En lieu et place j'ai découpé un petit col en bord côte épais du même fournisseur qui est tombé juste dès la première tentative (longueur à environ 80% de l'encolure) ; du coup l'encolure est plutôt large. Du bord-côte a également été placé aux poignets et à la taille. 5cm ont été ôtés de la circonférence de la manche au niveau de la couture interne du poignet car sinon la couture du sweat au bord-côte formait trop de plis disgracieux (comme ceux qu'on voit au dos...).

    Stay Pink

    N'hésitez pas à cliquer pour agrandir.

       J'ai monté le sweat à la surjeteuse et ai surpiqué à la machine au point simple à l'aiguille simple, et à l'aiguille double juste pour les poches. Cela a légèrement détendu le tissu sur le côté de la manche, mais rien de dramatique, cela s'estompera probablement au premier lavage. Mais comme on m'a averti que la peluche interne perdait de sa douceur au lavage, vais-je le laver de sitôt ?

    Stay Pink

    Remercions mon frère pour ces photos pleines de naturel quoiqu'un peu surexposées.

    Stay Pink

      La longueur me convient parfaitement.

    Stay Pink

      Deux semaines de port dont deux soirées dans des endroits non chauffés permettent de qualifier la chaleur qu'il procure d'agréable sans être particulièrement puissante.

    Stay Pink

    Un aperçu du T-shirt en chanvre mou.

    Stay Pink

      Les manches raglan en deux morceaux permettent de limiter les plis à l'aisselle.

    Stay Pink

    Certes, ça ne ressemble à pas grand chose sur cette photo.

      Ainsi se clôt la période rose au grand dam de Liseli, car il semblerait que les jaquettes roses inspirent une certaine poésie au peuple suisse ;-)

    Stay Pink

    Je savais bien que cette capture d'écran servirait un jour... (Sauve qui peut (la vie))


    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires